Riblon sacré meilleur cycliste français du mois de juillet


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Cyclisme en direct RiblonLes distinctions dans le monde du sport se présentent de manière générale comme une marque de reconnaissance liée aux performances des uns et des autres. Même les organisateurs du cyclisme se sont alignés à cette tradition pour pouvoir mettre en évidence les meilleurs acteurs de cette discipline sportive. C’est dans cette optique que Velochrono a élu Christophe Riblon comme étant le meilleur coureur français du mois de juillet 2013. Ce jeune cycliste doit cette distinction grâce à sa grosse performance lors de la récente Boucle de France. La sensation a été créée lors de la 18e étape du Tour de France à l’Alpe d’Huez. Riblon mérite dans tous les cas de recevoir cette distinction si tant est qu’il s’est parfaitement illustré au Passo Pordoi sur le Tour de Pologne qui est en cours.

En effet, il faut signaler que le jeune prodige français a eu l’insigne honneur de devancer dans ce classement Tony Gallopin et Romain Bardet. Il a largement donné du sourire à son équipe AG2R La Mondiale lors de la 100e édition du Tour de France 2013 au moment où les fans français s’inquiétaient déjà avec l’abandon de Jean Christophe Peraud qui était la réelle chance de vainqueur d’étape. En remportant la Classique de Saint Sébastien, les amoureux du vélo s’attendaient à voir Tony Gallopin rafler cette distinction qui ne manque pas d’intérêt pour les acteurs du cyclisme français. Hélas, il fallait compter sur la grande forme de Riblon qui va une fois de plus s’illustrer à merveille sur la 2e étape du Tour de Pologne.

En tout état de cause, la très bonne place de Riblon dans le classement général du Tour de Pologne a été sans doute un élément déclencheur de cette distinction. Ce n’est pas une façon de comparer les 2 titres mais il suffit d’évaluer les performances des coureurs cyclistes français. C’est dire en substance que la victoire de Gallopin sur les pistes espagnoles n’est pas à négliger par ceux qui élisent le plus souvent le coureur du mois. C’est sûr que ce nouveau cador du cyclisme français pourra se retrouver à la 1ère place du podium le mois prochain. Ses énormes qualités chez RadioShack constituent de plein gré une réelle chance pour ce cycliste de s’affirmer davantage dans son pays.

Par contre, le coéquipier de Christophe Riblon au sein de la formation d’AG2R La Mondiale en la personne de Romain Bardet n’est nullement l’invité surprise de ce podium du mois de juillet 2013. En participant pour la 1ère fois au Tour de France, Romain s’est adjugé la 15e place au classement général pour devenir par la même occasion le 1er tricolore. Il avait déjà annoncé les couleurs en 2011 lorsqu’il s’était octroyé avec brio une victoire d’étape dans le Tour de l’Avenir. Ce jeune espoir français pouvait même se hisser dans le top 10 de la dernière Boucle de France n’eurent été les 10 minutes perdues lors de l’étape des bordures. Pour faire bref, il faut tout simplement admettre que Christophe Riblon est l’homme qu’il fallait pour remporter cette distinction de coureur du mois.

VOUS AUSSI VOUS ETES FAN DE CYCLISME ? REGARDEZ TOUS LES EVENEMENTS DE CYCLISME EN DIRECT EN VOUS INSCRIVANT ICI

Cyclisme: Thirion et Atherton remportent la coupe du monde UCI


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Cyclisme en directLa coupe du monde UCI qui s’est tenue le weekend dernier à Andorre a dévoilé ses heureux élus tant chez les hommes que chez les femmes. La 3e étape de cette édition sur la descente de Vallnord n’a pas connu de surprise chez les femmes d’autant plus que Rachel Atherton s’est adjugée le titre pour une 3e fois d’affilée devenant par conséquent la reine de cette épreuve. Dans le même temps, la France était à l’honneur pour la simple raison que l’un de ses compatriotes a fini la compétition sur une 1ère victoire dans une coupe du monde. Il s’agit en tout cas de la nouvelle coqueluche tricolore en la personne de Rémi Thiron du team Commencal Riding Addiction. Cette compétition a permis de se rendre compte du riche potentiel qui existe dans cette catégorie.

En effet, beaucoup de fans se sont bien régalés au vu de la qualité exceptionnelle du spectacle servi par les coureurs cyclistes version VTT. Beaucoup d’observateurs s’attardent à penser que la coupe du monde UCI trouve sa raison d’être dans le fait qu’elle constitue de toute façon un réel tremplin pour les grandes messes du cyclisme mondial. En tout état de cause, les acteurs ont en quelque sorte mis assez d’ambiance dans le cœur des populations d’Andorre. Tous les regards étaient alors rivés sur Vallnord qui constituait sans doute le point d’attraction de cette épreuve. Les hommes et les femmes ont vivement tenu le public en haleine à travers ce que les accrocs du vélo aiment bien appeler des pentes avec tout ce que cela comporte comme des probables chutes.

Tout au plus nous pouvons dire sans ambages que le circuit de Vallnord était nouveau pour toutes celles qui étaient en course chez les femmes dans la mesure où son tracé était bien étroit. La particularité de cette étape apparait clairement dans l’attitude des coureuses qui avaient plus besoin de la technique que du pédalage. C’est ainsi que Myriam Nicole sera la 1ère fille à se distinguer avec la barre des 5 minutes alors même que ses adversaires du jour se trouvaient à une bonne dizaine de minutes. Il fallait cependant compter sur la hargne de Rachel Atherton qui va confirmer sa domination en relayant la poursuivante immédiate à 11 secondes. Avec ses 740 points, elle devance Ragot et Manon Carpenter.

Enfin chez les hommes, il faut d’abord noter que Faustin Figaret a été le 1er à se dévoiler avec une barre des 4 minutes. Son règne fera long feu avec l’entrée en lice du champion en titre Aaron Gwin qui va dépasser le temps de Smith de 2 secondes. Certains spectateurs avaient déjà pensé à un nouveau sacre de Gwin. Seulement personne n’avait accordé du crédit au jeune français Rémi Thirion du team Riding Addiction Commencal qui va créer une énorme sensation en pulvérisant le temps de Smith de 2 secondes. Les coureurs restants ne parviendront pas à se rapprocher du tricolore même Greg Minnaar qui est le champion en titre. A la fin de l’étape, Rémi va se réjouir de sa prestation sans toutefois oublier de mentionner son émotion.

VIVEZ TOUTES LES EMOTIONS DU CYCLISME EN DIRECT SUR NOTRE SITE

Cyclisme : le dopage refait surface


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Erik Zabel cyclisme directLe cyclisme est un sport qui nécessite à chaque fois des efforts physiques énormes pour tous ses pratiquants. Beaucoup d’observateurs ont très souvent pensé que cette discipline sportive requiert à juste titre une attitude de surpassement de soi. Pour les non initiés, il est impossible de parcourir une certaine distance surtout durant un laps de temps donné. C’est peut être dans ce sens que certains coureurs se lancent à plein pied dans la prise des produits sanguins pour mieux augmenter un temps soit peu leurs performances physiques. Force est de constater que beaucoup de cyclistes ont vu leur titre se retirer par l’Union Cycliste Internationale pour la simple raison que les uns et les autres ont dû ingurgiter des produits interdits. Le cas palpant de ces derniers jours est celui de l’allemand Erik Zabel qui vient d’avouer son forfait devant la presse.

En tout état de cause, l’ancien coureur cycliste s’est révélé lors d’un entretien accordé à l’agence de presse Süddeutsche Zeitung. Il faut avant tout signaler que le coureur était devenu la cible de la commission d’enquête sénatoriale française sur les résultats de la lutte contre le dopage qui se présente comme une vraie gangrène du cyclisme mondial. Tout de même, il faut marquer ses grosses performances dans le Tour de France où le cador allemand a abhorré le maillot vert de meilleur sprinteur 6 fois. Lui-même reconnait de ce fait de s’être dopé à l’EPO de 199- à 2004 ainsi qu’à la cortisone. Et bien voilà un autre scandale qui va sans doute ébranler le monde du cyclisme.

Le point culminant de cette situation reste le fait que le coureur allemand affirme sans crainte que son acte relevait de sa propre volonté. L’on ne comprend pas comment ce cycliste a pu s’échapper aux nombreux contrôles effectués par les médecins. Le seul secret pour déroger à ces multiples contrôles ne peut rien être autrement que les transfusions sanguines. Zabel reconnait en substance qu’il a bel et bien reçu en 2003 une transfusion de son propre sang. Il avoue par la suite que cette sale besogne a duré des années durant et le comble dans tout ça est son manque d’un programme de dopage structuré.

Le coureur cycliste allemand insiste avec véhémence sur le fait qu’il était responsable de tous ces actes odieux. Malgré son jeune âge à cette époque, Erik Zabal ne voulait pas du tout se préoccuper des conséquences possibles liées à la prise des produits sanguins illicites. Il a lui-même choisi de pratiquer cette activité ignoble non sans chasser l’idée d’une quelconque interdiction venant de la commission de discipline de l’Union Cycliste Internationale. La question qui se pose alors est de savoir pourquoi le coureur ne s’est pas dévoilé du moment où il était pratiquement devenu le roi du sprint surtout lors de ses multiples participations dans le Tour de France. Il répond très vite à cette interrogation en faisant croire aux amoureux du vélo qu’il voulait tout d’abord protéger sa riche carrière professionnelle. L’objectif de cet aveu se trouve dans la volonté d’Erik Zabel de retrouver une certaine paix intérieure.

VOUS ETES FAN DE CYCLISME ? SUIVEZ TOUT LE CYCLISME EN DIRECT EN VOUS INSCRIVANT DES MAINTENANT ICI !

La fin de la malédiction italienne au Tour de France


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Tour de France TrentinoLe Tour de France est un événement majeur qui regroupe les ressortissants de plusieurs pays du monde et chaque distinction est de ce fait accueillie avec faste par les supporters. Or, certaines nations ont du mal à s’imposer sur ce périple malgré la présence dans leurs effectifs de certains grands noms du cyclisme mondial. En ligne de myrrhe, nous pouvons citer l’Italie qui a toujours peiné pour gagner ne serait-ce qu’une victoire d’étape. Il a fallu par conséquent attendre la 14e étape de la 100e édition du Tour de France pour constater le réveil des coureurs italiens à travers son feu follet Matteo Trentino sur un sprint inédit à Lyon. Pourtant, le début de la course était catastrophique pour celui qui se fait appeler la sirène des pistes. Son succès trouve sa raison d’être dans son endurance et surtout par son enchainement lors de 15 derniers km de la ligne d’arrivée.

En effet, personne n’avait prédit cette démonstration de force de l’italien Matteo Trentino dans une étape qui constitue la panache des baroudeurs du tour de France 2013. Pour un retour à la montagne, les meilleurs grimpeurs de la Grande Boucle sont tous ou presque passés à côté de leurs espoirs. Entre Saint Pourçain-sur-Sioule et Lyon et comme d’habitude sur chaque début d’étape, une échappée s’est d’abord formée avec la présence d’un certain Bakelants. Le coureur de Radioshack a mené la course durant une bonne poignée de km en compagnie de 4 français. De même, les coureurs tels que Van Garderen de BMC ou encore David Millar de Garmin se sont illustrés positivement dans cette échappée.

A 30 km de la ligne d’arrivée, certains protagonistes vont se lancer à une poursuite acharnée de la 1ère escapade de l’étape. Il fallait sans doute compter sur les opportunistes du Tour de France 2013 tels que Cunego de la vaillante équipe de Lampre et de l’infatigable Hoogerland. Par la suite, le sprinteur français Julien Simon de la surprenante équipe de Sojasun va s’illustrer de fort belle manière à partir de la quinzaine de km les séparant de la ligne d’arrivée. Dans une attaque savamment amorcée, le coureur a de ce fait engagé un chassé-croisé à distance avec Van Garderen jusqu’à 5 km du peloton de tête.

L’inédit va finalement se produire à l’amorce de la dernière ligne droite du parcours du jour. Alors même qu’il disposait de 15 secondes d’avance sur ses poursuivants directs, le jeune cycliste va payer cash les frais de son inexpérience en se faisant rattraper par ces derniers. C’est ainsi qu’il va craquer sous la flamme rouge pour ne pas participer à l’incroyable sprint final. L’italien Matteo Trentino va vraisemblablement créer la sensation du jour en remportant l’étape du jour devant un public acquis pourtant à la cause de Simon. Le coureur italien d’Omega Pharma Quick Step met ainsi fin à une longue période de disette vécue par les italiens durant ce fameux Tour de France. Malgré cette victoire, le Maillot jaune reste la propriété du britannique Chris Froome. Le français Julien Simon engrange par ailleurs le prix de la combativité.

Le triplé de Marcel Kittel au Tour de France


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Kittel tour de France directIl fallait attendre la 12e étape de la 100e édition du Tour de France pour s’apercevoir de la véritable force de frappe de l’allemand Marcel Kittel. En fait, le coureur a aligné sa 3e victoire d’étape sur le Tour de France 2013 en devançant un Mark Cavendish qui n’a toujours pas trouvé ses marques à mi parcours de la Grande Boucle. Il devient par conséquent la plus grosse attraction de ce périple même si ces 34 succès ne lui procurent pas encore une place au podium. A l’allure où le coureur allemand domine certaines étapes de la 1ère partie du parcours, l’on se demande bien s’il ne pourra pas titiller l’actuel maillot jaune à savoir Chris Froome.

En tout état de cause, on voit mal commence cycliste ne pourra pas un temps soit peu avaler très prochainement les Alpes. Même si la précieuse tunique reste sur les épaules du britannique, les prochaines étapes seront âprement discutées d’autant plus que Marcel Kittel n’a pas encore dit son dernier mot. C’est dire alors que la 12e bande du Tour de France 2013 a pleinement relancé la compétition malgré la multitude de surprises qui nous attendent pendant cette dernière semaine. Pourtant le dénouement de cette étape n’a pas été chose aisée bien que le parcours accusait plat au grand bonheur des rouleurs. Du moins, les 218 km qui séparent Fougères et Tours, ont permis de découvrir la faiblesse des grimpeurs. Toutefois, le début de la journée a été maqué par une échappée menée par Juan Antonio Flecha accompagné de 2 coureurs français à savoir Anthony Delaplace de Sojasun et de Romain Sicard d’Euskatel.

Du moins, la toute 1ère échappée de la 12e étape du Tour de France 2013 va faire long feu jusqu’à 16 km de l’arrivée. Malgré quelques tentatives de résistance, de Flecha et de ses compères, la suite de la course va connaitre de sérieuses perturbations liées aux différentes chutes enregistrées dès l’entame des 10 km menant à l’arrivée. Le bilan de ces écroulements sera lourd avec la grave blessure de Boasson Hagen dans une chute qui a recalé près d’une dizaine de coureurs. Le sprint final qui s’en est suivi à 5 km de la ligne d’arrivée, a été sans merci pour les poursuivants de Kittel et en particulier Mark Cavendish et Peter Sagan.

Somme toute, le coureur allemand d’Argos Shimano se trouve dans une forme incroyable et une fois de plus, il va coiffer sur le fil l’Australien Cavendish. En signant ainsi sa 3e victoire d’étape, le sprinteur a indirectement donné un signal fort pour ses futurs adversaires dans les sprints finaux. Autrement dit, 2 coureurs français se sont illustrés dans cette étape en intégrant le top 10 du classement. Il s’agit de Gene et Dumoulin. Par contre, le détenteur du maillot jaune a fini sur la 14e marche. La question dont se posent tous les amoureux du vélo en cette dernière semaine de la 100e édition du Tour de France 2013, est de savoir si le coureur allemand ne battra pas le record du nombre de victoires d’étape dans un Tour de France.

La victoire de Chris Froome à la grande Boucle


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Tour de France FroomeLa 15e étape qui marque la fin de la 2e semaine du Tour de France, a commencé un temps soit peu à lever le suspense sur le prochain vainqueur de la Grande Boucle. C’est ainsi que la 2e victoire d’étape de Chris Froome amène les uns et les autres à penser que le Britannique sera sans souci le maillot jaune au final de cette compétition. En d’autres termes, le coureur de l’équipe de Sky a remporté cette station du tour au niveau de Mont-Ventoux. Cette 1ère étape des Alpes qui coïncide avec le doublé de Chris, annonce des lendemains meilleurs pour le cador anglais à condition que ses équipiers ne perdent le sens de la course collective dont ils ont toujours fait montre. De toutes les façons, le natif du Kenya a déjà pris une bonne avance sur ses concurrents directs que sont Alberto Contador ou encore l’allemand Marcel Kittel.

En effet, la victoire de Chris Froome constitue une véritable sanction à l’endroit des Saxo-Bank verts Saint Armand Montrond qui ont mené de main de maitre la 14e étape de la 100e édition du Tour de France 2013.Ceux ci ont pourtant désaxé les camarades de l’actuel maillot jaune à partir de Bagnères-de-Bigorre. Après avoir donné une motivation particulière à ses jeunes frères, l’homme a déroulé comme d’habitude le rouleau compresseur pour se retrouver dans une bataille directe avec l’incontournable Richie Porte et Alberto Contador. Ces trois dinosaures du vélo donneront alors la dynamique de cette étape à 8 km de l’arrivée. Comme des bons amis, ils vont parcourir un km en gardant le contact avant de se séparer au moment de l’attaque.

Du moins, le Britannique n’a pas trop connu des moments de répit durant cette étape, seulement, il fallait compter sur la technique de l’homme qui a su s’éloigner de principal challenger Contador à quelques mètres de l’arrivée. L’Espagnol sera de ce fait rétrogradé à la 6e place au sommet du Mont Chauve avec un peu plus d’une minute de retard sur le vainqueur du jour à savoir l’omniprésent Chris Froome. A la 2e place, nous retrouvons Quintana qui a réussi à maintenir la cadence du vainqueur jusqu’à quelques mètres de l’arrivée.

En dernière analyse, il faut signaler que Chris Froome s’est un tout petit peu rapproché du titre final grâce à cette victoire d’étape qui le met pratiquement à 4 minutes de ses concurrents directs. De la sorte, le duel se joue entre Bauke Mollema et Contador si tant est que les 2 coureurs se tiennent à 11 secondes seulement .Bien que la journée a été moins bonne, les coéquipiers de Chris dans l’équipe de Sky conservent encore leur place dans le top 10 du classement général par équipe. Durant cette 15e étape de la 100e édition du Tour de France, il faut relever avec force la performance du jeune français Jean Christophe Péraud qui conserve sa 9e place au classement général. Bref, la double victoire de Froome en ce 14 juillet qui marque la fête nationale de la France, participe à l’ascension fulgurante de ce cycliste.

La révélation du Tour de France 2013 est un étudiant


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Tour de France direct BardetChaque édition du Tour de France regorge une particularité à tel enseigne que les amoureux du vélo voudraient bien le vivre tout au long de l’année afin de découvrir en profondeur la vie des coureurs. L’événement de cette année est la participation d’un étudiant à la 100e édition de la Grande Boucle. Il s’agit sans doute du jeune français Romain Bardet, élève en école de management qui pratique le cyclisme depuis sa tendre enfance et dont l’exemplarité n’est plus à démontrer dans le milieu estudiantin. Le profil de ce garçon est on ne peut plus différent des autres participants de cette compétition dans la mesure où certains ont fait de ce sport leur passe temps favori. Alors même que beaucoup d’observateurs restent collés à l’actualité des grands noms tels que Chris Froome ou encore Alberto Contador, le jeune étudiant ne ménage aucun effort pour se dévoiler aux yeux du public.

En effet, l’une des révélations du Tour de France reste et demeure sans ambages Romain Bardet qui fait actuellement le bonheur du public français en général et surtout des dirigeants de l’équipe AG2R La Mondiale. Du haut de ses 2 ans d’expérience dans la pratique du cyclisme, le jeune homme occupe de nos jours la 21e place du classement général après 15 étapes du précieux Tour de France. Sa plus grande prestation de la 9e étape restera gravée dans la mémoire du public sportif français. En fait, l’étalon du cyclisme français a remporté avec brio le 9 juillet dernier le prix du coureur cycliste le plus combattif. Celui que l’on considère déjà comme l’ambassadeur de la jeunesse estudiantine, ne fait pas la fine bouche face à cette démonstration de qualité.

Tout au plus, le coureur de l’équipe d’AG2R La Mondiale est un génie puisqu’il combine parfaitement ses études au sport de très haut niveau. Son évolution progressive dans le monde du cyclisme professionnel ne trouve de pas d’embûches liés à ses études. De ce fait, le jeune tricolore manifeste son ambition de devenir un cycliste à la hauteur de ceux qui trônent sur le Tour de France à l’instar de Froome ou des coureurs en pleine expansion tels que Cavendish et Kittel. Il tire surement son inspiration de son aîné Teddy Riner qui a fait une prestation honorable lors des jeux olympiques avec en fond de toile un succès en Sciences Politiques.

En dernière analyse, il faut se dire que Romain Bardet est un jeune homme très intelligent. Il est en 3e année à l’Ecole de Management de Grenoble. Le Directeur de l’institut Sport et Management de Grenoble, François Leccia n’a pas manqué de féliciter le jeune homme qu’il qualifie de brillantissime. Pour lui, c’est un exemple d’assiduité à suivre pour ses camarades et de même que tous les jeunes sportifs. La formation de Romain sera couronnée par l’obtention d’un Diplôme d’Etudes Supérieures en Management. Autrement dit, le jeune coureur nous réserve de belles prouesses d’ici l’apothéose du Tour de France 2013.

L’étape 16 du Tour de France : dernière semaine de course


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Tour de France directDe toutes les éditions précédentes du Tour de France, la dernière semaine a toujours été décisive pour la course finale au maillot jaune. Elle a très souvent coïncidé avec la 15e étape de la Grande Boucle. Pour la 100e édition du Tour de France 2013, le sort a bien voulu que c’est la 16e étape ce mardi 16 juillet qui marque la fin des courses à distance pour déclencher la dernière ligne droite de cette compétition. Pour les observateurs avertis, cette énième marche du Tour constitue un temps soit peu l’étape qui annonce la tempête dans la mesure où le combat sera rude entre les cyclistes avec tout son lot de surprises et de révélations. Entre Vaison-la-Romaine et Gap, certains estiment que les 181 coureurs rescapés de ce périple ont enfin l’occasion de se lâcher comme des loups affamés sur le parcours restant.

Sans doute, les 168 km reliant les 2 provinces sont quelque peu parsemés d’embûches qui pourront créer la panique lors du peloton de tête. La victoire d’étape pourra revenir aux coureurs ayant pleinement joui de leur repos de ce lundi 15 juillet 2013. Avant de se lancer dans l’Alpe d’Huez, le col de la Madeleine ou encore le Mont Revaud, les potentiels cadors de la victoire finale auront besoin de fournir des efforts supplémentaires pour se hisser dans le podium. De toutes les façons, le col de Macuègne sera déterminant pour les coureurs n’ayant pas dormi sur leurs lauriers après le fameux repos qui est intervenu lors de la 15e étape.

Par contre, la majorité des coureurs voraces du Tour de France 2013 se lanceront dans une certaine échappée pour prendre de l’avance surtout devant ceux qui tiennent le haut du pavé dans le classement général. L’italien Mario Trentin est de ce fait très attendu au vu de sa victoire d’étape entre Saint Pourçain-sur-Sioule et Lyon. Il faut tout aussi s’attendre à un réveil imminent d’un certain Pierrick Fedrigo qui se présente comme étant un sérieux prétendant au titre durant cette 3e semaine de compétition. Le coureur de la FDJ.fr sa caractérise par sa haute discrétion à chaque fois que la Grande Boucle est dans la case de départ pour finalement exploser dans les dernières étapes. La sensation créée par le Marmandais l’année dernière lors de la 15e étape constitue une preuve patente des performances de l’homme.

Somme toute, il faut dire que la victoire d’étape à Gap lors de cette 16e étape reviendra à l’un des coureurs qui auront réussi à se retrouver dans le peloton de tête. Le seul obstacle à ce stade pourra venir des équipes des prétendants au titre. Force est de constater sans doute que les Saxo-Bank et les Belkin ont presque dissout tout espoir de victoire à Alejandro Valverde qui se trouve déjà à 4 minutes de Chris Froome. La grande bataille se situe à cette étape du Tour de France car si le maillot jaune reste sur les épaules du Britannique, on voit mal comment ce dernier pourra le perdre au soir de la 21e étape aux champs Elysées.

Dan Martin s’offre sa 1e victoire sur le Tour de France


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Tour de France MartinLa 9e étape de la 100e édition du Tour de France a offert aux amoureux du vélo l’une des sensations les plus fortes de cet événement à savoir la superbe victoire d’étape pour Daniel martin de Garmin Sharp. Cette étape se présentait en outre comme la plus redoutable des Pyrenées avec une distance de 168 km. En fait, l’Irlandais a bien osé avant de voir ses efforts se convertir en réussite si l’on s’en tient aux précédentes prouesses du Britannique Chris Froome qui conserve en tout cas le maillot jaune de leader. Tous les spectateurs sont pour autant restés pantois fac à la démonstration de force de celui là que personne n’attendait au devant de la scène du cyclisme mondial. Quoi de plus normal que ce jeune loup aux dents très longues ait pris le dessus sur le Danois Jakob Fuglsang en passant par une rude bataille à Bagnères-de-Bigorre.

En effet, Dan Martin a dû batailler dur comme fer pour s’échapper à la menace des ténors de la 100e édition du Tour de France. Il doit de ce fait son salut à la mauvaise performance de l’équipe de Sky qui a pour autant mené le Tour 6 jours durant. Les équipiers de Chris Froome n’ont pas pu protégé leur leader malmené par le reste des cadors. Toutefois, il a su défendre son maillot jaune jusqu’au bout du calvaire. Toute chose qui laisse croire que l’Irlandais a profité des erreurs de ses concurrents pour dérouler en maitre absolu cette étape. Le forfait de Rohan Dennis a plutôt motivé les coureurs de Gamin qui ont à chaque fois essayé de faire partie de toute tentative d’échappée. La fin du feuilleton est alors merveilleuse pour Martin qui a attaqué les derniers 5 km de la Hourquette d’Ancizan.

La 2e étape pyrénéenne a pourtant commencé par une échappée où les coureurs de Garmin Sharp présentent beaucoup d’envies passant par David Millar. Le duel du col de Portet d’Aspet s’est avéré acharné entre Dan Martin et Arnold Jeannesson. Ces 2 hommes vont animer la course jusqu’à la 2e ascension de l’étape où ils seront rejoints par 14 autres coureurs partageant presque les mêmes ambitions. La conséquence directe de cette échappée s’analyse par le relâchement de Cadel Evans sur la route du col de Menté. Richie Porte va aussi baisser les bras vu l’endurance que l’équipe Movistar impose au reste de la troupe.

En définitive, la victoire de Dan Martin est le résultat de la timidité de ses adversaires qui ne savent pas comment attaquer lorsque la meilleure équipe se trouve en rang dispersé. Alberto Contador ne se sent toujours pas mieux pour dérouler tout le bien que l’on pense de lui.  En tout état de cause, tous les anciens vainqueurs du tour de France peinent encore à retrouver leur marque surement à cause de leur surestime. Au final, Dan Martin et Fuglsang ont conservé 35 secondes sur leurs concurrents directs que sont les coureurs de Movistar et de Belkin. Seulement, le sprint final des 2 rivaux dans les deux cents derniers mètres sera contrôlé par Martin qui s’offre par conséquent sa 1ère victoire d’étape sur le Tour de France.

Les particularités de la 100ème édition du tour de France


Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 244

Warning: in_array() expects parameter 2 to be array, string given in /homepages/44/d391071346/htdocs/cyclismedirect/actualite-cyclisme/wp-content/plugins/facebook-button-plugin/facebook-button-plugin.php on line 246

Tour de France 100La 100ème édition du Tour de France 2013 se présente comme un catalogue de réaménagements liés au déroulement de cet événement. C’est dire en fait que le comité d’organisation a innové que ce soit en ce qui concerne les étapes ou encore les villes devant les accueillir aussi bien que les épreuves de cette compétition. Tout d’abord, il faut signaler que l’actuel Tour de France est composé de 21 étapes qui seront courues 21 jours durant sur une distance exacte de 3404 kilomètres moyennant 2 jours de repos. Nous comptons de ce fait 21 étapes de plaine ; 5 étapes accidentées, 6 étapes de montagne avec 4 arrivées en altitude, 2 étapes contre la montre en individuel et 1 étape contre la montre par équipe. C’est dans ce sens que la 4e étape de la célèbre Boucle à Nice a sonné le retour de l’épreuve contre la montre par équipe sur une distance de 25 km. Notons sans doute que cette épreuve avait un temps soit peu disparu depuis l’année 2011.

De même, il faut dire que la 11e et la 17e étape seront relevées dans la mesure où elles regorgent des épreuves de contre-la- montre en individuel. Le film de ces épreuves aura pour point de localisation tout d’abord Avranches et le Mont-Saint-Michel sur une distance de 33 km. Puis, les villes d’Embrun et Chorges connaitront une course palpitante dont le vainqueur ne pourra être que le coureur le plus rapide de la compétition. Sans doute, le retour de l’épreuve du contre-la-montre a pour objectif de faire souffler les athlètes qui parcourent de très longues distances.

En effet, l’un des faits marquants de la 100e édition du Tour de France reste et demeure l’organisation de cette messe mondiale du vélo pour la 1ère fois dans la Corse à travers ses villes que sont Porto-Vecchio, Bastia, Ajaccio et Calvi. Toutefois, la Corse du sud et la Corse du nord restaient jusqu’à ce jour les seuls départements qui n’avaient pas encore goûté aux délices du Tour de France. Et comme cela ne suffisait pas, la ville de Porto-Vecchio a eu l’insigne honneur de donner le départ de la 100e édition du Tour de France. La France métropolitaine a réussi avec brio le Grand départ ainsi que les 3ère étapes du Tour.

Par ailleurs, la 100e édition du Tour de France va vivre sa principale nouveauté lors de la 18e étape qui s’étale sur une distance de 172,5 km entre Gap et l’Alpe-d’Huez. Ce jeudi 18 juillet sera une date mémorable d’autant plus que les coureurs vont grimper à 2 reprises la même étape. Cet état des choses marque sèchement l’originalité du Tour de France qui monte en puissance pour se hisser au rang des meilleures compétitions sportives du monde. Du moins, ce fait majeur de la Grande Boucle de France annonce d’autres arrivées en altitude et surtout dans les provinces telles que le Mont Ventoux et Annecy-Senoz. Par conséquent, la fin du calvaire pour les coureurs se dessinera plutôt à 50 km de l’arrivée à l’Alpe-d’Huez.